Lola Marois : sa discussion pleine d’humour sur la sorcellerie

·1 min de lecture

Lola Marois a beau habiter à Paris, elle est une Marseillaise de coeur depuis qu’elle interprète le personnage d’Ariane Hersant dans la série Plus belle la vie. De retour dans la cité phocéenne, la femme de Jean-Marie Bigard n’a pas pu résister à l’envie de filmer sa discussion avec un chauffeur de taxi ce 10 mars. Assise à l’arrière du véhicule, la jolie blonde a discuté avec son interlocuteur de la sorcellerie et lui a donné un conseil pour ne pas se faire berner. “Si elle vous dit qu’elle sait lire dans les lignes de la main, vous lui dites « moi j’ai envie de coucher avec vous, vous l’avez vu ou pas ? », et si elle ne l’a pas vu c’est qu’elle n’est pas une bonne voyante !”, a indiqué Lola Marois. Ce dernier a expliqué à la comédienne de Plus belle la vie avoir tenté de piéger une voyante, pour voir si elle a réellement un don ou pas.

“Donc ça veut dire que c’est peut-être une bonne voyante quand même ?”, a imaginé la comédienne âgée de 38 ans, qui n’a pas été convaincue par la réponse du chauffeur. “Donc en gros les marabouts c’est mort. Si je veux jeter un sort à un ex par exemple, c’est mort, vous n’y croyez pas ? Si je veux qu’il se casse une jambe, ça ne marchera pas ?”, a imaginé la maman des jumeaux Jules et Bella. Son interlocuteur lui a plutôt conseillé de “jeter des sorts” toute seule. “Ou même faire des grigris”, a ironisé la femme de Jean-Marie Bigard. Une discussion qui n’est évidemment pas sans rappeler “l’affaire Carla Moreau” qui secoue les Marseillais depuis (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Interview Meghan Markle et Harry : cette révélation sur le prince Charles démentie
Mort de l'ex-miss Morgane Rolland, renversée par un tracteur : nouvelles révélations sur l'accident
Liam di Benedetto fière de sa fille qui fait enfin ses premiers pas : "C'est une battante"
VIDEO Victoria Bedos revient sur la mort de son père Guy Bedos : « Il s'est laissé crever »
VIDEO Pékin Express : gros clash au sein d’un binôme, « Ferme la ta g**ule ! »