« Loki » : la troisième série Marvel pour Disney+ débute piano

·1 min de lecture
Tom Hiddleston dans « Loki ».
Tom Hiddleston dans « Loki ».

Quoi que l'on pense des séries Marvel produites pour Disney+, une certitude : elles savent créer la surprise. Toute relative, certes. Pas question dans Loki, comme avant elle dans WandaVision ou Falcon et le Soldat de l'hiver, de révolutionner quoi que ce soit au royaume de l'écriture sérielle. Ni de repousser quelque limite créative ou inventer de foudroyants anti-héros à la morale non binaire. Mais reconnaissons à cette troisième fiction dérivée du Marvel Cinematic Universe et centrée, cette fois, sur le demi-frère maléfique de Thor, ses plaisantes allures de magasin de jouets où les scénaristes lâchés en quasi-liberté s'amusent à tester tout plein d'idées zinzin. Avec malgré tout la même contrainte : resté connecté au MCU et inscrire tout le récit comme une conséquence d'événements déroulés dans les films précédents. Écueil implacable : les non-initiés décrocheront en un éclair. Et si vous n'avez pas gardé en mémoire certaines intrigues clés de la saga Avengers et de la trilogie Thor, vous serez vite égaré dans une épaisse purée de pois. Circonstance aggravante : afin de préparer le public à l'introduction du multivers et sa toile de réalités alternatives dans le prochain film Dr Strange, le récit de Loki plonge la tête la première dans ce concept et multiplie les paradoxes temporels tordus ou dédoublements dimensionnels à la Retour vers le futur 2. Parfois, on se demande si l'on n'est pas tout simplement devenu trop vieux pour ces clowneries (nous avon [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles