Loisirs : en Seine-Maritime, les plaisirs de la pêche à pied

Une famille s'est levée aux aurores et a enfilé ses bottes à Puys (Seine-Maritime). Ils sont partis à la recherche de crabes et autres étrilles. La méthode est bien rodée. Antony André, pêcheur à pied, explique : "Avec la main, je vais chercher le fond, je ramène vers l'épuisette pour voir si j'ai quelque chose". Le père de famille est manifestement habitué. Et s'il repart bredouille pour le moment, c'est aussi l'occasion de profiter des lieux en ces temps de restrictions. "C'est quand même sympa, il fait frais, mais on peut profiter", se réjouit Anthony André. Une distraction bienvenue Cette famille n'est cependant pas seule. Une vingtaine de personnes a fait le déplacement : tout le monde est venu de Dieppe ou des alentours, en accord avec la règle des dix kilomètres. "Ça fait du bien ! (...) Nous, le confinement, le couvre-feu, on l'a vécu pas trop mal. C'est grâce à la mer à côté", s'exclame Denis Delestrees, un autre pêcheur. Le 29 et 30 avril, le coefficient de marée sera très fort, l'occasion de revenir pour tous les amateurs.