Loiret: un professeur d'EPS agressé physiquement et verbalement par le frère d'une lycéenne

L'individu a bousculé le professeur de sa soeur, qui n'aurait pas apprécié une remarque de la part de l'enseignent. Après avoir pris la fuite, il s'est rendu jeudi en fin de journée.

La communauté pédagogique du lycée Maurice Genevoix, à Ingré, dans le Loiret, se dit "en colère". Mercredi matin, un professeur d'EPS a été physiquement et verbalement agressé par le frère d'une de ses élèves, alors qu'il faisait cours. D'après nos confrères de France Info, le suspect âgé de 19 ans, chauffeur-livreur à Tours, a d'abord pris la fuite avant de se rendre, jeudi, aux policiers.

C'est dans le gymnase du lycée que les faits se sont déroulés. Le frère d'une de ses élèves, qui avait été vexée par une de ses notes et par une remarque du professeur lui demandant de retirer son écharpe, s'est immiscé dans l'établissement et s'en est pris à l'enseignant.

La communauté pédagogique "en colère"

Contrairement à certaines rumeurs circulant sur les réseaux sociaux, le vêtement en question n'avait aucune connotation religieuse, confirme la procureure ce vendredi. Selon nos confrères, le suspect aurait notamment bousculé le professeur, provoquant sa chute. Des faits pour lesquels celui-ci a porté plainte.

Dans un communiqué, la communauté pédagogique s'est dite choquée par "un acte abject" et exprime sa "colère" et sa "tristesse". Des élus, des parents et des élèves se sont par ailleurs retrouvés jeudi, en fin de journée, devant le lycée, pour manifester.

D'après France Bleu, le ministre de l'Éducation lui-même a appelé le professeur agressé pour lui témoigner son soutien.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Agressions sexuelles : Kevin Spacey ira «volontairement» au Royaume-Uni pour y être jugé

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles