Loiret: un père reconnu coupable de l'homicide involontaire de son bébé mais dispensé de peine

Loiret: un père reconnu coupable de l'homicide involontaire de son bébé mais dispensé de peine
La balance de la Justice (illustration) - LOIC VENANCE / AFP
La balance de la Justice (illustration) - LOIC VENANCE / AFP

"Cet homme est déjà condamné à vie", plaide le procureur de la République d'Orléans, requérant une dispense de peine: "Il a suffisamment payé." Depuis deux ans, le prévenu, un père de famille jugé par le tribunal correctionnel pour homicide involontaire, pleure la mort de son nourrisson.

Après un dîner bien arrosé chez sa belle-sœur, l'homme de 37 ans rejoint son domicile de Saint-Martin-d'Abbat, dans le Loiret. Dans sa chambre, son bébé d'un mois pleure. Son père lui donne un biberon, pose le nouveau-né à côté de lui et, sous l'effet de l'alcool, s'endort.

"Puni à vie"

Il est réveillé le lendemain matin par sa compagne qui découvre l'enfant mort "par asphyxie positionnelle", selon le rapport d'autopsie. Depuis, le père de famille vit avec le poids de la culpabilité.

"Je me suis puni à vie. J'ai eu des idées noires, mais j'ai trois autres enfants, dont deux avec mon actuelle compagne, je ne veux pas faire souffrir davantage ma famille", explique-t-il à la barre, rapporte France Bleu Orléans.

L'homme, qui présentait encore un taux de 1,02 gramme d'alcool par litre de sang au lendemain du drame, précise qu'il n'a depuis plus bu une goutte d'alcool.

"C'est un très bon père"

"C'est bien un homicide involontaire, par négligence ou défaut de surveillance. Je vous demande de le reconnaître coupable mais avec une dispense de peine", réclame le ministère public.

Une clémence suivie par le tribunal qui ne prononce donc pas de peine d'emprisonnement à l'encontre du coupable. "Je vous souhaite bon courage", a conclu le président de la chambre correctionnelle ce lundi, au moment de rendre le jugement.

Le père de trois enfants est reparti aux bras de sa compagne, mère de la petite victime, selon le récit de France Bleu Orléans. "Malgré ce qu'il s'est passé, c'est un très bon père. Notre couple s'est même renforcé après cette tragédie", a-t-elle dit à la barre.

Article original publié sur BFMTV.com