Loire : une directrice d'hôpital soupçonnée d'avoir détourné 250 000 euros

·2 min de lecture
Une directrice d'hôpital soupçonnée de détournement de fonds

Egalement à la tête d'un Ehpad, la suspecte a été placée en garde à vue suite à un signalement de l'Agence Régionale de Santé.

Elle aurait profité de sa position pour mettre en place une juteuse combine. Directrice d'un hôpital situé à Charlieu (Loire) et d'un Ehpad situé à Saint-Nizier-sous-Charlieu, Gaëlle Jackson vient d'être placée en garde à vue par le parquet de Roanne pour des soupçons de détournement de fonds.

Un signalement de l'ARS en 2020

Confirmant une information du Pays Roannais, Le Progrès explique qu'un signalement effectué l'année dernière par l'Agence Régionale de Santé (ARS) locale a donné lieu à l'ouverture d'une enquête, dont l'avancée met directement en cause la directrice.

D'après le quotidien régional, cette dernière aurait ainsi détourné une somme totale de 250 000 euros en cinq ans, au préjudice des établissements dont elle avait la charge. Comme le rapporte Le Progrès, la justice s'interroge ainsi sur "un contrat de prestation de complaisance" signé en 2015 par la suspecte avec l'un de ses proches, qui venait de créer une société de conseil en sécurité des biens et des personnes.

Prestations fictives et rétro-versements

Les enquêteurs ont notamment relevé que l'hôpital et l'Ehpad dirigés par la suspecte étaient les uniques clients de cette société, mais aussi que les prestations facturées par cette dernière entre 2015 et 2020 étaient pour la plupart "fictives". Selon Le Progrès, "la directrice percevait en retour de la part de cette société et de son gérant des rétro-versements".

Comme le précise Le Pays Roannais, la suspecte est donc actuellement en garde à vue dans les locaux de la Brigade de recherches de Roanne, tandis qu'une perquisition a été organisée dans son bureau, où différents documents ont été saisis. Le parquet devrait décider dans les heures à venir de son éventuelle mise en examen.

VIDÉO - Teodorin Obiang condamné : l'argent détourné sera reversé à la Guinée équatoriale

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles