Loire: une soixantaine de chats retrouvés congelés ou enterrés après une expulsion

L'enquête préliminaire a conclu à l'absence d'actes de cruauté de la part des locataires qui souffrent de problèmes psychologiques.

Une soixantaine de chats ont été retrouvés congelés ou enterrés par les propriétaires d'une maison de Bellegarde-en-Forez (Loire) à la suite de l'expulsion de leurs occupants, a indiqué la gendarmerie vendredi.

Trente-deux chats dont six adultes, soigneusement enveloppés dans des langes en tissus, ont été découverts mélangés à des esquimaux glacés et des filets de poisson pané dans le congélateur laissé sur place par le couple de locataires, expulsé mi-mai pour défaut de paiement de leur loyer, a précisé la même source, confirmant une information du quotidien régional "Le Progrès".

Les restes d'une trentaine d'autres petits félins ont été découverts enveloppés dans du tissu, enfouis dans la terre de nombreux pots de fleurs disséminés dans la maison de cette commune du Forez.

Des problèmes psychologiques identifiés

Une nécropsie, menée sur des cadavres d'animaux dans le cadre de l'enquête préliminaire confiée par le parquet stéphanois à la gendarmerie de Montbrison, a conclu à l'absence d'actes de cruauté de la part des locataires souffrant de problèmes psychologiques. Ces derniers vont être entendus par la gendarmerie.

Une plainte pour maltraitance animale a été déposée par une association de protection des animaux contre ce couple qui vivait, dans des conditions d'hygiène déplorables, en compagnie de deux chiens et d'une trentaine de chats vivants lorsqu'il a été contraint de quitter le domicile, a-t-on précisé de même source.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Kurt Zouma accusé d'avoir maltraité son chat : le footballeur plaide coupable !

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles