Loire : un maire ferme l’école pour dénoncer le comportement de deux enfants

R. Bx. avec AFP

L’élu prend cette mesure symbolique pour attirer l’attention de l’Education nationale.


L’école primaire de Saint-Victor-sur-Rhins restera fermée mardi. Le maire de cette petite commune de la Loire entend ainsi attirer l’attention de l’Education nationale sur deux élèves violents, âgés de six et sept ans, qui perturbent depuis deux ans la vie de l’établissement.

« Nous attendons des réponses de l’inspection académique lors du conseil d’école extraordinaire programmé mardi soir » explique Delphine Tournus, adjointe à la vie scolaire confirmant une information du quotidien Le Progrès.


Âgés de six et sept ans, « ces deux enfants, qui bénéficient d’auxiliaires de vie scolaire (AVS) à plein temps, sont en situation de mal-être à l’école. Ils ne sont pas en mesure de suivre un cursus normal et ils perturbent les autres élèves de leurs classes », a expliqué l’élue. Elle évoque de « multiples incidents en direction du personnel de l’école tels que des insultes, coups, morsures et crachats ». Des problèmes de comportement qui durent depuis près de deux ans.

Des institutrices en larmes

Dernier incident en date, jeudi. Une institutrice a tenté de rattraper l’un des enfants, privé de sortie scolaire, qui quittait la classe en plein cours, explique France Bleu. L’enseignante a trébuché et percuté un porte-manteau.

« Elle s’est ouvert le front sur dix centimètres et a reçu plus de 25 points de suture et un arrêt de travail d’une semaine », glisse Delphine Tournus. « Jeudi lorsque je suis arrivée dans l’école, j’ai trouvé six enseignantes et trois AVS en pleurs », ajoute l’adjointe à la vie scolaire de cette commune de 1 200 âmes, dont l’école compte 138 élèves.

Un service minimum d’accueil sera mis en place mardi pour les parents ne pouvant faire garder leur enfant.

Retrouvez cet article sur LeParisien.fr

Les compétitions du jeu vidéo «Fortnite» dotées de 100 millions de dollars
Violences à la fac de Nice : «Le président m’a chopé, m’a fait une prise de judo»
Féria de Nîmes : les cinq militants anticorrida jugés mardi
Un médicament contre l’eczéma pourrait aussi marcher contre l’asthme
Parcoursup : la fausse rumeur de la « cellule d’aide psychologique »