Loire-Atlantique : la police utilise un taser lors d'une arrestation musclée, l'individu ne sent rien

·1 min de lecture
Un jeune homme de 17 ans insensible au taser (Photo : INA FASSBENDER/AFP via Getty Images)

Au cours d'un contrôle de police dans le centre de Nantes, un jeune homme de 17 ans a démontré une improbable insensibilité à la décharge du pistolet à impulsion électrique.

Il ne s'agit a priori pas d'un défaut de l'appareil. Ce samedi soir à Nantes (Loire-Atlantique), des policiers en intervention pour faire respecter le couvre-feu se sont retrouvés confrontés à une situation peu banale. La scène s'est déroulée vers 21h en centre-ville, près de l'arrêt de tramway Hôtel-Dieu.

Ouest France rapporte que la brigade de surveillance des transports en commun a tenté de contrôler un jeune homme âgé de 17 ans qui venait de "dissimuler quelque chose dans son pantalon". L'individu se serait cependant immédiatement débattu et la situation s'est envenimée.

Le taser ne lui a fait aucun effet

Selon le quotidien régional, les forces de l'ordre ont alors voulu faire usage du pistolet à impulsion électrique (également connu sous le nom de taser) pour immobiliser le jeune homme. Les agents ont alors constaté avec stupéfaction que leur arme n'avait aucun effet sur l'individu.

La situation serait ensuite devenue encore plus explosive avec l'intervention d'un autre individu qui a tenté de venir en aide à l'adolescent. Au bout de quelques minutes, les policiers ont finalement réussi à maîtriser tout le monde et à constater que ce que cherchait à cacher le jeune homme était une boulette de résine de cannabis. Pas sûr, toutefois, que ce hachisch soit à l'origine de l'étrange "super-pouvoir" de l'intéressé...

Ce contenu peut également vous intéresser :