Loire-Atlantique : un médecin aux gestes perturbants condamné

Le jeudi 5 janvier 2023, un médecin de campagne de Derval, en Loire-Atlantique a été condamné pour agressions sexuelles agravées, commises sur quatre patientes entre 2011 et 2015. Le docteur Luc F. va voir son nom intégrer le fichier judiciaire automatisé des auteurs d'infractions sexuelles. Il sera obligé de pointer une fois par à la gendarmerie ou au commissariat le plus proche de chez lui. Il a été condamné à payer 1.000 euros de dommages et intérêts et 500 euros de frais de justice à la première plaignante. Deux autres victimes toucheront respectivement 2.000 et 3.000 euros.

C'est en novembre 2015 qu'une première plainte contre Luc F. a été déposée. En effet, une jeune mère de famille prend rendez-vous chez lui pour être ausculté au niveau de l'épaule, suite à un accident de voiture. L'homme a alors touché ses seins. Suite à cette plainte, les enquêteurs ont interrogé pas moins de 51 femmes sur les 1.276 patients du médecin. Cinq ont porté plainte pour "un comportement inadapté". Âgé de 70 ans à l'époque, il avait été mis en examen pour viols et agressions sexuelles avant que la procédure criminelle ne soit correctionnalisée. Pour se défendre, le médecin avait alors mis en avant sa "formation à l'ancienne". Mais les propos recueillis par les plaignantes sont alarmants. Il avait ainsi indiqué à une jeune patiente où se trouvait son point G. "J'ai fait un examen médical, certainement maladroit, mais je ne voulais pas l'agresser", (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

TÉMOIGNAGE Mon prénom est en voie de disparition mais j'en suis fier
Yvelines : il se rend à un rendez-vous extraconjugal, pour son plus grand malheur
Des parents se voient refuser le prénom de leur bébé pour une raison inattendue
Alors qu'il fait voler son drone, un détail attire son attention et lui permet de sauver des centaines de personnes
Accusé d'avoir violé une amie, il n'est ni acquitté ni condamné à cause de son trouble hors du commun