Loire-Atlantique : Guérande, la cité des maîtres du sel

Dans les marais salants de la presqu'île de Guérande (Loire-Atlantique), ce sont les derniers préparatifs des bassins avant l'été. Pour Nicolas Arnould, paludier, il est l'heure d'entretenir les digues de sa saline. "On le fait quand le temps est venu de le faire, explique ce dernier. Et le temps vient quand la météo nous dit que la saison avance." Cette année, la saison du sel est précoce : grâce au beau temps et au vent, les premières récoltes auront lieu dès la fin avril. Cet or blanc a fait la fortune de la presqu'île, et la fierté des Guérandais. Plus d'un kilomètre de remparts À quelques kilomètres des marais salants, dans le cœur historique de la commune, le sel s'invite dans toutes les ruelles. Ce trésor attirait déjà les convoitises au Moyen-Âge : plus d'un kilomètre de remparts a été construit au XIVème siècle. Aujourd'hui, ces fortifications demeurent une étape obligatoire dans les parcours touristiques : la muraille est l'une des mieux conservées de France. Depuis 2015, elle est en restauration. On trouve ainsi sur les lieux des ouvriers, mais aussi des archéologues. "On intervient pour collecter les informations sur les techniques de construction, et apporter aussi bien aux architectes qu'aux équipes de maçons les éléments qui ont été utilisés, pour essayer de restaurer plus ou moins à l'identique", éclaire Jean-Baptiste Vincent, responsable des opérations archéologie pour Archéodunum.