Loir-et-Cher : 150 euros d’amende pour avoir jeté des chatons dans une rivière

·1 min de lecture
Une femme a été condamnée pour avoir jeté quatre chatons dans une rivière

Ce mardi 1er juin, une femme de 47 ans a été reconnue coupable de sévices graves envers des animaux domestiques pour avoir jeté quatre chatons dans une rivière. Elle n’a été condamnée qu’à 150 euros d’amende.

Certains sont dépassés par leurs responsabilités professionnelles ou familiales tandis que d’autres le sont par une portée de chatons. Il semblerait que ce soit le cas d’une habitante de Romorantin, dans le Loir-et-Cher, qui a été reconnue coupable de sévices graves sur des animaux de compagnie. D'après La Nouvelle République, elle avait en effet enfermé quatre chatons dans un sac avant de les jeter dans une rivière.

Au moment du jugement, la prévenue n’avait qu’une mention minime à son casier judiciaire. Elle a donc été condamnée à une maigre amende de 150 euros malgré le mois de prison avec sursis demandé par le ministère public.

Des gémissements dans un sac-poubelle

Les faits ayant entraîné cette condamnation remontent au 4 août 2020. Ce jour-là, une passante avait été attirée par des gémissements dans un sac-poubelle alors qu’elle se promenait à Romorantin. À l’intérieur du sac, elle avait trouvé quatre chatons dont un sans vie et un second qui est mort un peu plus tard. Prévenus par la passante, les policiers avaient remonté la piste du sac jusqu’à sa propriétaire avant de l'inculper.

Cette dernière a déclaré à l’audience qu’elle avait été dépassée par la portée de sa chatte, qu’aucun de ses proches ne voulait de chaton et qu’elle ne connaissait aucune structure d’accueil.

Ce contenu peut vous intéresser

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles