Loi « sécurité globale » : Des rassemblements dans plusieurs villes, incidents à Paris

V.R.B. avec AFP
·1 min de lecture

MANIFESTATION - L’un des articles de loi « sécurité globale » concentre de très vives critiques de la part des journalistes français, qui y voient un risque d’entrave à la liberté d’informer

Au lendemain de l’adoption en première lecture par l’Assemblée d’un texte pénalisant la diffusion malveillante d’images des forces de l’ordre, des manifestations et rassemblements ont eu lieu ce samedi à l’appel notamment de syndicats de journalistes pour le retrait de ce qu’ils jugent être une « atteinte à la liberté d’expression » et à « l’Etat de droit ».

La vingtaine de manifestations organisées en France ont réuni quelque 22.000 personnes, dont 7.000 à Paris, 2.000 à Marseille et 1.300 à Montpellier, selon la préfecture de police de Paris (PP) et de source policière.

« Liberté, liberté, liberté… »

Dans la capitale, plusieurs milliers de manifestants se sont réunis dans le calme place du Trocadéro dans l'après-midi pour dire leurs craintes face à cette proposition de loi qui encadre notamment la diffusion d'images des forces de l'ordre.

Sur la place noire de monde, pas mal de "gilets jaunes" parmi les drapeaux du PCF, d’EELV, de FO, du NPA, une banderole d'« Extinction rébellion » ou une autre de Médiapart : « La démocratie meurt dans l’obscurité ». Parmi les slogans repris en boucle : «(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Loi sur la « sécurité globale » : Darmanin va proposer un amendement garantissant la liberté de la presse
Loi sur la « sécurité globale » : La Défenseur des droits demande le retrait de l'article sur les vidéos de policiers
Loi sur la « sécurité globale » : Gérald Darmanin écarte l’armement obligatoire des polices municipales