Loi sur la « sécurité globale » : échauffourées près de l'Assemblée

Source AFP
·1 min de lecture
Des centaines de personnes se sont rassemblées mardi après-midi pour protester contre le projet de loi.
Des centaines de personnes se sont rassemblées mardi après-midi pour protester contre le projet de loi.

Alors que les députés ont commencé mardi l'examen de la proposition de loi « sécurité globale », des manifestations ont eu lieu dans plusieurs villes de France. À Paris, des incidents ont éclaté mardi soir entre plusieurs centaines de personnes et les forces de l'ordre à la fin d'un rassemblement près de l'Assemblée nationale, a constaté une journaliste de l'Agence France-Presse. Les policiers ont fait usage de canons à eau et de gaz lacrymogènes pour disperser ces manifestants, parmi lesquels figuraient de nombreux jeunes qui ont détruit du mobilier urbain, a-t-elle précisé. « Ça a commencé à péter boulevard Saint-Germain avec un départ de manif sauvage », a témoigné à l'Agence France-Presse un manifestant, Philippe Bellet, 47 ans. « On a été pris en étau entre flammes et lacrymos, ils ont chargé en ligne, on a réussi à partir en levant les mains en l'air. » Vers 21 h 30, les derniers manifestants avaient quitté les abords de l'Assemblée nationale et le calme était revenu, a indiqué à l'AFP la préfecture de police. Ce cortège de manifestants agrégeant des « Gilets jaunes », des militants d'organisation de gauche, des lycéens et des étudiants est resté bloqué par les forces de l'ordre environ deux heures sur le boulevard Saint-Germain, où la tension est montée avec les forces de l'ordre.

Des centaines de personnes s'étaient rassemblées en milieu d'après-midi à l'appel notamment de syndicats de journalistes et associations de défense des droits de l'homme po [...] Lire la suite