Une loi pour protéger le Yangtsé: le plus grand fleuve de Chine asphyxié par la pollution

·2 min de lecture

C’est le plus long fleuve de Chine et c’est aussi l’un des plus pollués. Le comité permanent du Congrès national du peuple à Pékin a adopté, samedi 26 décembre, une loi pour protéger le Yangtsé. Le texte, le premier à protéger une voie navigable dans le pays, doit entrer en vigueur en mars prochain et tente d’assurer un « développement vert » du « fleuve bleu ».

Avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde

Pour les protecteurs de l’environnement, il y avait le feu au fleuve, et ce texte de loi est le premier à protéger une voie navigable en Chine. Comme son nom l’indique en chinois, le Chang Jiang est le plus long cours d’eau du pays, le troisième du monde par sa longueur après l’Amazone et le Nil - soit 6 300 kilomètres depuis les plateaux tibétains pour se jeter dans la mer de Chine orientale -, mais c’est aussi l’un des plus menacés.

Afin de préserver la biodiversité du Yang-Tsé-Kiang, une interdiction de pêche décennale a été décrétée début 2020. En moins d’un an, plus de 230 000 pêcheurs ont été contraints de se reconvertir dans les 19 provinces et municipalités autonomes chinoises que la « mère des rivières » et ses affluents irriguent, selon les chiffres du ministère de l’Agriculture publiés début décembre.

Mais cela ne résout pas les problèmes des pollutions industrielles or le Yang-Tsé-Kiang fournit un tiers des ressources en eau du pays de la Chine et il accueille aussi plus de 40 % des rejets d’eaux usées.

Surexploité, truffé de barrages et fournissant les trois cinquièmes des réserves hydroélectriques du pays, le Yangtsé doit se reposer. Les extractions de sables seront « sévèrement limitées » dans le bassin du fleuve, la délocalisation des usines chimiques loin de ses berges devrait aussi s’accélérer, rapporte la presse d’État afin d’assurer un « développement vert » du « fleuve bleu ».

Cela, avant l’ouverture en Chine de la COP 15 sur la biodiversité, prévue les 17 au 30 mai prochain à Kunming dans le sud du pays.