Loi pouvoir d'achat : le bras de fer se poursuit entre la majorité et les oppositions

À l'Assemblée Nationale, le bras de fer se poursuit entre les oppositions et la majorité présidentielle autour du projet de loi sur le pouvoir d'achat , dont les débats ont débuté ce lundi. Le gouvernement veut un compromis, les oppositions aussi, mais chaque camp se renvoient la responsabilité de le trouver ou bien s'accusent de tout faire pour l'empêcher. Encore un après-midi tendu dans l'hémicycle ce mardi.

Les députés examinent toujours l'article 1

Cette question du compromis est au cœur des débats, et c’est cela qui fait monter la pression dans l’hémicycle. Après deux jours de séance, les députés sont toujours en train d’examiner l’article 1, contenant notamment la fameuse prime Macron . Et il y a 20 articles en tout dans le projet de loi.

 

>> Retrouvez tous les journaux de la rédaction d'Europe 1 en replay et en podcast ici

Daniele Simonet, député Insoumise, accuse le gouvernement de ne pas jouer le jeu. "Il n'y a que quatre amendements qui ont été acceptés. C'étaient des amendements de réécriture. Où est votre conception de la construction ? En fait, vous n'acceptez la construction que quand elle détruit, quand elle déconstruit le code du travail. C'est inacceptable et vous verrez qu'à la rentrée, le climat social sera passablement chaud. Il sera caniculaire", a-t-elle insisté devant les députés.

Les oppositions tentent de faire lâcher du lest au gouvernement

À ce stade, seuls quelques amendements rédactionnels, c'est-à-dire des amendements techniques, venant de l...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles