« Que la loi (Lang) demeure » et vive la librairie !

Par Valérie Marin La Meslée
·1 min de lecture
Le 1er juillet 1981, Jack Lang annonce son projet de loi sur le prix fixe du livre.
Le 1er juillet 1981, Jack Lang annonce son projet de loi sur le prix fixe du livre.

Comme tous les libraires indépendants, Marie-Rose Guarniéri, gardienne de la librairie des Abbesses, au pied de Montmartre à Paris, rend grâce à cette loi sur le prix unique du livre ! Et elle l'écrit noir sur blanc à l'occasion des 40 ans de la loi Lang, promulguée le 10 août 1981. Tous les libraires du monde ? soyons modestes ? nous envient cette obligation de vendre les livres neufs au prix fixé par l'éditeur. Mais que de luttes pour en arriver là ! Et quelle histoire passionnante faite de combats et d'engagements, entamée par Jérôme Lindon, fondateur des éditions de Minuit, puis, en 1977, par l'association pour le prix unique du livre? ! C'est lui qui insuffla sa vision du « livre comme risque » à un jeune ministre nommé Jack Lang, sous la présidence du fraîchement élu François Mitterrand. Le ministre batailla fort pour faire voter cette loi.

C'est toute cette aventure politique que raconte Que vive la loi unique du prix du livre !, un opus des plus réussis, réalisé spécialement et disponible en cette Journée mondiale du livre et du droit d'auteur uniquement et gratuitement pour les clients des libraires indépendants, tous à la fête ce samedi 24 avril.

À LIRE AUSSILes archives secrètes de Jack Lang

Jack Lang y confie ses souvenirs au journaliste littéraire et écrivain Mohammed Aïssaoui, documents d'époque, si évocateurs, à l'appui. Avec humour et un grand talent, le dessinateur Mathieu Sapin croque ce combat du ministre de la Culture, qui écrivit au prési [...] Lire la suite