Publicité

Loi immigration : sur les métiers en tension, un article limité qui “suscite de grands espoirs”

Finalement promulguée le 26 janvier, la loi immigration a été vertement critiquée par la droite qui accuse le Conseil constitutionnel de l'avoir vidée de sa substance. À Saint-Denis, en banlieue parisienne, des bénévoles ont lancé une nouvelle structure pour aider les sans-papiers dans leurs démarches, notamment les travailleurs des métiers en tension, pour qui le texte est censé simplifier la procédure. Reportage.

Dans un couloir exigu de la Bourse du travail à Saint-Denis (93), une vingtaine de personnes, hommes, femmes, enfants, patientent, discutant par petits groupes. Derrière une porte grise, l’Association Solidarité Humaine en France, nouvellement créée, délivre des conseils et accompagne les personnes en situation irrégulière dans leurs démarches.

"Nous avons lancé ce projet le 30 décembre en plein débat sur la loi immigration", explique, entre deux rendez-vous, Bah Dabatako, l’un des trois fondateurs de l’association. "À l’époque, nous avions très peur de certaines mesures, sur les restrictions d’accès aux prestations sociales, la remise en cause du droit du sol ou bien du regroupement familial, qui heureusement ont été censurées”.

Depuis sa création, l’association organise deux permanences par semaine, les mercredis et samedis. La nouvelle s’est répandue sur les réseaux sociaux et les dossiers ne manquent pas. Dans la file d'attente, certains patientent depuis plus d'une heure.


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Emmanuel Macron promulgue la loi immigration depuis New Delhi
La théorie de l’appel d’air, un "mythe" au cœur de la loi immigration
Migrants dans la Manche : une baisse des traversées en trompe-l'œil ?