Publicité

Clément Beaune reconnaît avoir été évincé du gouvernement « pour des raisons politiques »

Clément Beaune est revenu sur son départ du gouvernement, lors du remaniement, en janvier 2024. L'ancien ministre des Transports faisait partie des frondeurs, issus plutôt de l'aile gauche de la macronie, contre le projet de loi immigration présenté par le gouvernement. Au micro de franceinfo, vendredi 1er mars, il a réfuté les accusations de « trahison » envers Emmanuel Macron : « Il n'y a ni cassure, ni rupture, ni avec le projet initial, ni avec le président de la République ».

Et de se justifier : « On m'a prêté des intentions, des propos de menaces, de chantage, (...) ce n'est pas ce que j'ai fait, j'ai exprimé des critiques ou des doutes dans les débats que nous avons eus au sein de la majorité. » L'ancien ministre a néanmoins reconnu avoir été évincé « pour des raisons politiques ». Marcheur de la première heure, Clément Beaune siège aujourd'hui comme député de Paris. Il a assuré avoir l'intention de « faire des propositions » et « amener des idées » sur la ligne de « cette sensibilité, cette identité, cette histoire. »

À lire aussi « Un choix de crédibilité » : Clément Beaune confirme que Valérie Hayer sera la tête de liste Renaissance aux Européennes

Quant à la candidature de Valérie Hayer comme tête de liste de la majorité présidentielle pour les élections européennes, Clément Beaune a évoqué « un choix de crédibilité et d’efficacité ». Fille d'agriculteur, la cheffe du groupe Renew au Parlement européen « a cette connaissance du monde agricole et c'est...


Lire la suite sur LeJDD