Loi Egalim : vers des réductions de 50% dans la grande distribution ?

© ALINE MORCILLO / HANS LUCAS VIA AFP

Le ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance de la France, Bruno Le Maire reçoit les syndicats de la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles  (FNSEA) ce mardi. Au cœur des discussions, les prix dans la grande distribution et la rémunération des agriculteurs, en pleine vague inflationniste. La loi "Egalim" a été mise en place pour améliorer la rémunération des agriculteurs. Mais les producteurs s'inquiètent de l'application de cette loi.

Respecter les lois "Egalim" et "Egalim 2"

L'objectif de Bercy : que les producteurs ne deviennent pas une variable d'ajustement des prix. Le ministre de l'Économie veut d'abord les rassurer, il a chargé l'Inspection générale des finances de vérifier que les lois "Egalim " et "Egalim 2 " sont bien respectées, des textes qui sont censés garantir des revenus décents aux agriculteurs.

>> Retrouvez Europe midi en replay et en podcast ici

Par exemple, la loi impose aux distributeurs de reverser un minimum de 10% de marge aux producteurs. Mais pour Christiane Lambert, la présidente de la FNSEA, il y a eu des irrégularités et elle demande à ce que la lumière soit faite. "600 millions d'euros auraient dû transiter par les industriels, revenir par la poche des agriculteurs. Donc, les distributeurs devaient partager. Or, ils n'ont pas partagé", soutient-elle.

Des réductions de 50% dans les supermarchés ?

Pour faire baisser les prix dans les rayons, les enseignes de grande distribution proposent de réduire les marges ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles