Loi contre le séparatisme : le texte adopté par le Parlement

·1 min de lecture
Au Palais-Bourbon, la majorité a recentré un texte fortement droitisé par le Sénat avec des mesures contre le port du voile ou renforçant la « neutralité » à l'université (photo d'illustration).
Au Palais-Bourbon, la majorité a recentré un texte fortement droitisé par le Sénat avec des mesures contre le port du voile ou renforçant la « neutralité » à l'université (photo d'illustration).

Cette fois, c?est la bonne. Le Parlement a mis un point final vendredi au projet de loi de lutte contre le séparatisme, adopté définitivement via un ultime vote de l?Assemblée et vivement critiqué par la gauche comme la droite. Après sept mois d?allers et retours entre le Palais-Bourbon et le Sénat, le texte « Respect des principes de la République », présenté comme un remède à « l?OPA islamiste », a été validé par les députés par 49 voix pour, 19 contre et 5 abstentions. Dans un baroud d?honneur, Jean-Luc Mélenchon a défendu en vain une dernière motion de rejet préalable contre une « loi antirépublicaine » à « vocation antimusulmane », selon lui.

Mais le texte est « de portée générale » et « ne traite pas des rapports avec une seule religion », a assuré le président de la commission spéciale, François de Rugy (LREM). Porté par le ministre Gérald Darmanin, il contient une batterie de mesures sur la neutralité du service public, la lutte contre la haine en ligne, la protection des fonctionnaires et des enseignants, l?encadrement de l?instruction en famille, le contrôle renforcé des associations, une meilleure transparence des cultes et de leur financement, et encore la lutte contre les certificats de virginité, la polygamie ou les mariages forcés.

À LIRE AUSSIComment le gouvernement compte remplacer l?Observatoire de la laïcité

« Faire reculer les islamistes »

Les députés LFI, PCF, PS et LR ont voté contre, pour des raisons différentes. Les socialistes, notamme [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles