Loi contre l'avortement : Donald Trump a-t-il joué un rôle dans la décision de la Cour suprême ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© ANNA MONEYMAKER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La Cour suprême des États-Unis a renversé ce vendredi le célèbre arrêt Roe v Wade qui protégeait le droit à l’avortement. Dominique Simonet, écrivain et spécialiste des Etats-Unis est l'invité de la matinale d'Europe 1 au micro de Thierry Darigal. Pour lui, la décision de la cour suprême est une victoire de Donald Trump.

Depuis vendredi, il est interdit d'avorter dans certains États des États-Unis, la faute à une décision de la Cour suprême. Elle a choisi de révoquer l'arrêt qui garantissait le droit à l'avortement. Chaque État est désormais libre de l'interdire. La Cour suprême est la plus haute instance américaine. Elle est dominée par six juges républicains sur neuf, dont trois nommés par Donald Trump. Pour Dominique Simonnet, écrivain et spécialiste des États-Unis, cette décision est une bataille remportée par l'ancien président.

>> LIRE AUSSI - IVG aux États-Unis : «Je n'aurais jamais pensé devoir mener le même combat que ma grand-mère»

"Les trois juges très conservateurs font pencher la balance"

"On peut dire que c'est une victoire de Donald Trump, parce que les trois juges très conservateurs qu'il a inscrit à la Cour suprême font pencher la balance de manière très sérieuse vers des opinions assez fortes aux États-Unis", explique-t-il. "C'est un combat depuis longtemps des lobbies et de toutes les églises et on voit donc un décalage assez inquiétant entre les institutions et la société", ajoute Dominique Simonnet.

>> Retrouvez Europe matin week-end en podcast et en replay ici

Bientôt une loi aux États-Unis ?

"On recule de 50 ans en arrière, surtout que les juges de la Cour suprême sont élus à vie", analyse Dominique Simonet. Pour lui, une loi serait indispensable : "C'est en tout cas ce que Joe Biden a laissé entendre. Mais pour cela, il faut une majorité au Congrès. Il ...

Lire la suite sur Europe1

VIDÉO - États-Unis: l'avortement déjà interdit dans 7 États

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles