Loi climat : l'Assemblée vote un "paquet d'aides" à l'achat de vélos

·1 min de lecture

Unanime, l'Assemblée nationale a voté vendredi 9 avril au soir une série d'aides à l'achat de vélos, dont l'élargissement de la prime à la conversion aux vélos à assistance électrique (VAE): une aide à l'achat en cas de mise au rebut de véhicules polluants.

Lors de l'examen en première lecture du projet de loi climat, la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, a défendu un "paquet d'aides" pour le vélo, en plein "essor" après le "premier confinement" de 2020.

L'amendement gouvernemental prévoit une prime à la conversion élargie "aux personnes souhaitant remplacer un vieux véhicule" polluant "par un vélo à assistance électrique", ainsi qu'un "bonus vélo" notamment pour "l'acquisition de vélos cargo plus onéreux mais qui permettent des usages beaucoup plus variés", a-t-elle détaillé.

La mesure vise aussi à majorer le bonus à l'achat de véhicules lourds à très faibles émissions quand ils sont équipés de détecteurs d'angles morts, afin de protéger les piétons ou les cyclistes.

L'absence du vélo dans le projet de loi climat avait suscité un certain désarroi chez les députés avec une tribune transpartisane dans le quotidien Libération au mois de mars.

L'un des signataires de ce texte, Guillaume Gouffier Cha (LREM) s'est réjoui dans l'hémicycle de "réelles avancées".

Interrogée par des députés LR sur le budget attribué pour ces aides, Barbara Pompili a assuré que des crédits étaient déjà disponibles, des sommes fléchées pour la prime à la conversion mais pas encore utilisées (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Seine-Saint-Denis : un restaurant clandestin accueillait des avocats et des chefs d’entreprise
A Nantes, l’espoir d’un vaccin efficace contre tous les variants
Sermonnée pour son management, une sénatrice LR menace pourtant son assistant de licenciement en plein arrêt maladie
Le régulateur européen examine des cas de thrombose avec le vaccin Janssen
Comment notre système de santé va sortir renforcé de la crise