Loi bioéthique : "On n'a pas fracturé la société", estime la députée LREM Aurore Bergé