Loi sur le bien-être animal : "C'est un "génocirque", dénonce le Syndicat français des capacitaires d’animaux de cirque et spectacle

franceinfo
·1 min de lecture

Les députés examinent mardi 26 janvier une proposition de loi sur le bien-être animal. Un texte qui s'intéresse aux animaux de compagnie, avec des sanctions durcies lorsque leurs maîtres s'en occupent mal. Ce projet concerne aussi les animaux sauvages : des amendements réclament leur interdiction progressive dans les delphinariums, sur les plateaux de télévision ou dans les cirques itinérants. Invité de franceinfo, alors qu'il manifestait devant l'Assemblée nationale, William Kerwich, président du Syndicat français des capacitaires d’animaux de cirque et spectacle (SFCACS), dénonce un "projet de loi arbitraire : la profession parle d'un 'génocirque', on est en train de tuer notre métier."

>> DIRECT. Assemblée nationale : regardez le débat autour de la proposition de loi contre la maltraitance animale

franceinfo : Avez-vous l'impression que votre métier, c'est de la maltraitance animale ?

William Kerwich : On est très choqué par rapport à ce projet de loi qui est, pour nous, arbitraire. Chez nous, il n'y a pas de maltraitance. On a donc interpellé le député LREM Loïc Dombreval (vétérinaire et co-auteur de la proposition de loi) pour enlever cet intitulé qui pourrait influencer les députés sur un vote qui serait arbitraire. On (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi