La loi Avia à l'usage des nu... des individus aux compétences limitées

*

Contrairement à beaucoup de commentateurs, je suis favorable à la Loi Avia qui va enfin punir les complotistes et les harceleurs du net, et qui va tous nous rassembler derrière la haine des haineux. Ce n'est pas sans un serrement de cœur que je vois ici ou là des éditorialistes s'insurger contre la loi Avia au prétexte qu'elle restreindrait la liberté d'expression. Il n'en est rien. L'injure n'est pas digne du pays de Jean Moulin, d'Arnaud Beltrame et d'Aurélien Taché.

Lire aussi Vote de la loi Avia "contre la haine sur Internet" : un texte polémique, une députée dans la tourmente

Cette loi juste et bonne n'est là que pour protéger de la haine, qui, c'est bien connu, est mauvaise en soi et quel que soit son objet, et ne se manifeste qu'à travers l'insulte. Comment ne pas se réjouir qu'on punisse enfin tous ces fossoyeurs du vivre-ensemble, ces empêcheurs de danser en rond autour du cercle de la raison ? Comment ne pas voir qu'il est plus que temps de mettre dans le même panier ceux qui menacent de mort leur prochain et ceux qui insultent l'Etat Islamique ? N'est-il pas temps de redresser les promoteurs de la pensée déviante et de conforter les complotistes dans l'idée que leurs théories les plus fumeuses ne sont ni absurdes ni aisément réfutables mais qu'elles "dérangent les hautes sphères" ?

Politiquement correct

Pour tous ceux qui n'auraient pas compris “comment ça marche”, voici quelques conseils. A l'avenir, évitez d'être grossier et de dire que la politique du gouvernement, c'est “de la merde en barres”, usez plutôt d'euphémismes et dites par exemple, comme on le fait très bien à l'Education nationale, qu'il “peut mieux faire et n'a pas encore exploité tout son potentiel ni ses nombreuses capacités”.

Lire la suite