Loi anti-avortement au Texas: ces tiktokeurs cherchent la parade numérique

·1 min de lecture

AVORTEMENT - “Voici un code informatique qui envoie des rapports automatiquement”, peut-on entendre dans une vidéo TikTok. “Moi, en train de déposer mon 647e faux rapport”, peut-on voir sur un autre compte. Tous ont le même objectif: faire planter le site anti-avortement, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessus.

Entrée en vigueur ce mercredi 1er septembre au Texas et non-censurée par la Cour Suprême, la loi interdit tout avortement après la sixième semaine de grossesse, et ce même en cas d’inceste ou de viol.

Dans le but de faire respecter cette loi, le groupe anti-avortement Texas Right to Life a mis en ligne ce site web où les gens peuvent envoyer anonymement des informations sur des gens qui ne la respecteraient. “Tout Texan peut intenter une action en justice contre un avorteur ou quelqu’un qui aide et encourage un avortement après six semaines”, lit-on sur le site, et ceux qui enfreignent la loi peuvent être condamnés à une amende d’au moins 10 000 dollars.

Dans sa vidéo publiée sur TikTok, @black_madness21 a mis en place un code informatique permettant d’envoyer un grand nombre de faux rapports automatiquement. Il a d’ailleurs réussi à en envoyer 300 avant que son adresse IP ne soit bloquée. Le groupe avait en effet imaginé un tel scénario et avait prévu d’identifier et de bloquer les éventuelles attaques informatiques. Pour le moment, le site est toujours en ligne.

À voir également sur Le HuffPost: Au Texas, cette lycéenne profite de la remise de diplôme pour défendre le droit à l’avortement

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles