Logistique. En pleine rentrée des classes, les États-Unis manquent de chauffeurs de bus scolaire

·1 min de lecture

Alors que les élèves reprennent le chemin de l’école dans la plupart des États américains, la reprise de l’épidémie de Covid-19 et les pénuries de main-d’œuvre et de matériel viennent compliquer les choses.

Avec le variant Delta et la reprise de la pandémie de Covid-19, la rentrée scolaire aux États-Unis promettait déjà d’être compliquée ; c’était sans compter la pénurie de chauffeurs de bus scolaire, d’enseignants remplaçants, de fournitures et autres puces électroniques…

Le Washington Post rapporte en effet qu’“en raison d’un manque de chauffeurs de bus scolaires, la Eastside Charter School de Wilmington, dans l’État du Delaware, s’est vue contrainte d’offrir aux parents d’élèves 700 dollars sur l’année afin qu’ils accompagnent eux-mêmes leurs bambins à l’école”.

Les écoles publiques de la ville de Pittsburgh, en Pennsylvanie, qui cherchent à recruter en vain quelque 400 chauffeurs de bus scolaire, ont, elles, été contraintes de “repousser la rentrée scolaire de deux semaines”.

Enfin, dans le comté de Montgomery, dans l’État du Maryland, outre les chauffeurs, ce sont les bus eux-mêmes qui manquent à l’appel. La nouvelle flotte de bus scolaires n’a en effet pas été livrée “pour cause de pénurie de puces électroniques servant à faire fonctionner l’air conditionné”.

À lire aussi: À la une de l’hebdo. L’économie mondiale en manque de puces

Concurrence sur le marché de l’emploi

Le quotidien de la capitale fédérale américaine explique les difficultés de recrutement par le fait qu’en

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles