Logistique : des employés de la plateforme Geodis à Gennevilliers poursuivent la grève

© Hermann Click / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Des employés de la plateforme logistique Geodis , basée à Gennevilliers dans les Hauts-de-Seine, ont poursuivi vendredi une grève entamée le 17 octobre, réclamant une revalorisation salariale sur fond d'inflation et de partage de "la valeur créée". La CGT, à l'origine de la grève, revendique notamment 150 euros d'augmentation brute mensuelle et une prime de 1.000 euros pour la fin de l'année. Depuis douze jours, 80% des salariés, en majorité des manutentionnaires, sont en grève sur les 200 salariés, selon la CGT, 40% selon les chiffres de la direction.

Le leader de la logistique en France

Geodis, leader de la logistique en France et filiale de la SNCF, assure la distribution par camion de colis en France. La plateforme de Gennevilliers fait partie des plateformes de Geodis "express", particularité qui impose une cadence plus rapide. Environ 300 tonnes de colis y transitent chaque jour, selon Stéphane Cassagne, directeur général du métier Distribution & Express chez Geodis.

>> LIRE AUSSISernam : Geodis confirme son offre de reprise

 

"On est en grève pour l'augmentation des salaires car on n'arrive pas à se sortir la tête de l'eau avec l'inflation", dit à l'AFP Hassan Letaief, "réceptionnaire", syndiqué à la CGT, qui souhaite une hausse proportionnelle à celle de l'inflation . Les salaires des manutentionnaires plafonnent autour du Smic dans l'entrepôt, selon lui.

Des dirigeants auraient touché des primes allant jusqu'à 300.000 euros

Par ailleurs, le syndicat, qui est "...


Lire la suite sur Europe1