Des logements jusqu'à 50% moins chers que les prix du marché mis en vente à Paris

·1 min de lecture

Devenir propriétaire pour 30, 40, voire 50% moins cher que les prix du marché ? Oui, c'est possible, et ça existe déjà dans plusieurs villes de France. Il s'agit d'acheter les murs, mais pas le terrain. Une pratique au nom barbare : le bail emphytéotique - plus connu sous le nom de bail solidarité -, qui séduit de plus en plus de communes comme Rennes, Lille ou encore Espelette, dans les Pyrénées Atlantique. Et mardi matin, c'est à Paris que les premières ventes de ce type ont lieu.

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

Faciliter l'accès à la propriété des classes moyennes et modestes 

400.000 euros pour un appartement de 80m2 au cœur du 14e arrondissement : en temps normal, il faudrait débourser le double. Attention, à ce prix cassé vous achetez les murs de votre logement pour une durée de 99 ans, mais la mairie, elle, reste propriétaire du sol. Vous avez donc le droit de revendre à tout moment, mais à certaines conditions. "Vous pouvez le revendre ou le transmettre", explique Ian Brossat, adjoint à la mairie de Paris. "En revanche, vous le revendez au prix auquel vous l'avez acheté, revalorisé par l'inflation". Interdiction, donc, de faire une plus-value !

L'objectif affiché par les communes : maintenir une certaine mixité sociale dans le centre-ville. Lille est une ville pionnière en la matière. "Quinze premiers acquéreurs sont entrés dans les lieux depuis septembre 2020", explique Stanislas Dendievel, adjoint à l'urbanisme. "L'idée c'est vraim...


Lire la suite sur Europe1