Logement ancien : pourquoi les prix continuent de grimper

·1 min de lecture

Les prix des logements anciens en France ont continué d'augmenter au troisième trimestre 2021, de 7,4% sur un an, une hausse plus importante en région, selon l'indice établi en commun par les notaires et l'Insee publié mardi. En région, les prix ont augmenté de 8,8%. Le prix des maisons a particulièrement grimpé (+9,4%) en un an, mais les appartements ont suivi la même tendance (+7,5%).

>> LIRE AUSSIImmobilier : ce dispositif fiscal qui doit permettre d'économiser deux mois de loyer

Les maisons davantage marquées par l'augmentation en Île-de-France

En Île-de-France, par rapport au troisième trimestre 2020, la hausse est de 4%. Les maisons sont davantage marquées par l'augmentation, en hausse de 7% sur un an, contre 2,5% pour les appartements, une première pour la région depuis 2016. Concrètement, pour acheter un bien ancien en Île-de-France, il faut débourser en moyenne 6.840 euros par mètre carré, soit +2,5% de plus qu'il y a un an. A Paris, le prix au mètre carré reste quant à lui stable à 10.790 euros. Les prix s'échelonnent entre 9.250 euros dans le 20e arrondissement et 14.540 euros dans le 6e.

"Paris reste à l'écart de la dynamique de hausse des prix", ont souligné les Notaires du Grand Paris dans un communiqué, qui estiment que cette tendance pourrait "se prolonger d'ici janvier 2022". En parallèle, "l'engouement pour La Grande Couronne s'est amplifié", notamment grâce à la "pérennisation du télétravail", a expliqué Yann Pezeron, notaire à Montfort-L'Amaury, l...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles