Dans "L'odeur de l'essence", Orelsan prophétise le "crash" de la société

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Capture d'écran du clip de
Capture d'écran du clip de

MUSIQUE - Il est de retour. Orelsan a dévoilé ce mercredi 17 novembre à midi un single et un clip de son nouvel album Civilisation, dont la sortie est prévue dans deux jours, le 19 novembre. Avec L’odeur de l’essence, Orelsan renoue avec David Tomaszewski à la réalisation.

Diffusé sur Skyrock à midi pile, L’odeur de l’essence est le premier extrait du nouvel album du rappeur. Orelsan avait jusqu’ici gardé secrètes les mélodies de son prochain opus.

Ponctué du leitmotiv “regarde” et ”écoute”, Orelsan dépeint une société qui va mal, où “plus personne n’écoute” mais “tout le monde s’exprime”. Ce nouveau titre sonne pour certains comme une référence à un autre de ses morceaux, Suicide Social. Le rappeur raconte les bavures policières, les politiques, les gilets jaunes ou encore les buzz “stériles” relayés par les médias. Prophétie d’un crash de la société, Orelsan rappe: “faut qu’on reboote, faut qu’on resete”.

Avec ce clip, Orelsan a de nouveau fait appel à David Tomaszewski. Le réalisateur avait collaboré avec le rappeur sur son album Le chant des sirènes et notamment sur le clip de Realsan. Des références à cette première collaboration ont été dissimulées dans le clip de L’odeur de l’essence: on y voit le visage d’Orelsan masqué, la signature visuelle de l’album de 2011.

L’album Civilisation est déjà disque d’or, alors même qu’avant ce mercredi, aucun titre n’était sorti.

À voir également sur Le HuffPost: Avec “Civilisation”, Orelsan ne sort pas un album mais 15 différents

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles