De l'occitan, de l'armée ou de Chine : d'où vient l'expression "un pékin moyen" ?

·1 min de lecture

Les fidèles auditeurs ou lecteurs d'Europe 1 ne sont sans doute pas des "pékins moyens". Ce terme argotique désigne avec une pointe de condescendance des personne lambda, quelconques. Dans Historiquement votre, Stéphane Bern explique mardi d'où vient cette locution. Si un rapport avec la capitale chinoise n'est pas à exclure, l'origine du mot, péquin, - et non Pékin - et de l'expression qui en découle est plutôt à chercher du côté de l'Occitanie.

Un mot occitan repris par l'armée

Péquin avec un Q vient de l’occitan qui voulait dire petit, chétif. Le terme a donné en espagnol pequeño et par extension très certainement péquenaud en français. Le mot péquin était aussi utilisé par les militaires. C’était une expression argotique utilisée dans la grande muette pour désigner toutes les personnes qui n’étaient pas engagées dans l’armée.

>> Retrouvez toutes les émissions de Matthieu Noël et Stéphane Bern tous les jours de 16h à 18h sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

Une anecdote circule à ce propos. Le maréchal d’empire Augereau arrive un jour à une réunion en retard et comme excuse déclare qu’il avait dû s’entretenir avec un péquin. Devant les yeux ronds de l’assistance, il explique qu’un péquin désigne tout ceux qui ne sont pas militaires. Et Talleyrand qui était présent de répondre : "Eh bien nous, nous appelons militaire tout ce qui n’est pas civil".

Un jeu de mots à la fête de la Fédération

Le 14 juillet 1790 se tient la fête de la Fédération sur le Champs de ...


Lire la suite sur Europe1