Avec l'Océan Viking, Macron remet le cap à gauche