Quel est l'objectif de la levée de l'état d'urgence au Soudan?

Au Soudan, 24h après l’annonce de la levée de l’état d’urgence dans le pays dimanche soir, les réactions sont mitigées. L’Union africaine, l’organisation régionale Igad et la mission des Nations unies au Soudan se félicitent de ce « pas positif » vers une solution pacifique.

Dimanche soir, le numéro un du régime militaire, le général al-Burhane, a annoncé la fin de l’état d’urgence imposé lors de son putsch le 25 octobre 2021. À l’époque il avait également fait arrêter ses partenaires civils et limogé le gouvernement de transition. Il s’agit d’une main tendue a indiqué le leader de la junte, qui plaide désormais pour un dialogue avec l’ensemble des forces politiques.

Mais il ne s’agit pas d’une main tendue, s’insurge, Hamid Murtada qui depuis le début de la contestation, il y a trois ans, manifeste chaque semaine pour demander le départ de la junte. Pour ce jeune manifestant, la levée de l’état d’urgence ne va rien changer à la mobilisation.

« Avec ou sans l’état d’urgence, les forces de sécurité continuent d’opérer en toute illégalité. Donc pour nous, ça ne fait aucune différence. Nous allons continuer à manifester comme d’habitude. Et nous nous attendons au même niveau de violence et de répression. »

Khartoum veut regagner les faveurs des Occidentaux

Les manifestants refusent tout dialogue avec les militaires et exigent le retour d'un gouvernement civil, chassé par le putsch d'octobre dernier.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles