Loïc Signor, journaliste, rejoint Emmanuel Macron et le parti Renaissance

Nouvelle prise de choix pour Stéphane Séjourné et son parti Renaissance, le nouveau nom de la République en marche, avec l’arrivée de l’ancien journaliste Loïc Signor.
JULIEN DE ROSA / AFP Nouvelle prise de choix pour Stéphane Séjourné et son parti Renaissance, le nouveau nom de la République en marche, avec l’arrivée de l’ancien journaliste Loïc Signor.

JULIEN DE ROSA / AFP

Nouvelle prise de choix pour Stéphane Séjourné et son parti Renaissance, le nouveau nom de la République en marche, avec l’arrivée de l’ancien journaliste Loïc Signor.

POLITIQUE - Un recrutement tout naturel. C’est sous la bannière du parti Renaissance, le nouveau nom du parti présidentiel, que l’ancien journaliste politique Loïc Signor a décidé de poursuivre sa carrière, comme il l’a lui même dévoilé dans les colonnes du Figaro.

Ce mardi 20 septembre, celui qui était surtout connu pour être en charge de la couverture de l’Élysée -depuis la campagne victorieuse d’En marche ! en 2017- pour la chaîne CNews, a quitté son travail de journaliste durant l’été afin de s’engager pour Emmanuel Macron et son parti Renaissance en tant que nouveau porte-parole de la formation politique du chef de l’État.

« J’ai quitté CNews pour devenir porte-parole de Renaissance, le nouveau parti de la majorité présidentielle que va diriger Stéphane Séjourné », indique simplement l’ex-journaliste au Figaro. Un « choix fort, radical et mûrement réfléchi », selon les mots de Loïc Signor qui estime que « quitte à faire de la politique, il vaut mieux que ce soit pour défendre les valeurs qui sont les miennes. Et il vaut mieux le faire sans carte de presse ».

« Il fallait un porte-parole en mesure d’incarner les positions que prendra le parti. Je suis ravi que Loïc Signor ait accepté de mettre son expertise à notre service », s’est d’ailleurs félicité Stéphane Séjourné. Selon les informations du Figaro, cette recrue a été saluée par le chef de l’État en personne, soulignant au passage un recrutement « disruptif ».

Signor n’écarte pas un avenir en politique

Cette décision a été prise « après l’élection présidentielle puis les législatives » et a été motivée par le contexte actuel explique encore Loïc Signor : « Je considère néanmoins que le moment de bascule que nous vivons aujourd’hui exige que chacun prenne ses responsabilités et s’engage à son niveau. C’est ce que je fais en décidant de soutenir Emmanuel Macron, et en rejoignant la majorité présidentielle ».

Concernant les missions attribuées à l’ancienne figure de CNews, il indique que son « rôle sera en effet de porter la parole et les idées du parti. C’est dans cette logique que j’animerai chaque semaine, au siège du parti, une conférence de presse, qui se tiendra au lendemain de notre bureau exécutif ». Passé par le journal L’Opinion, avant de rejoindre iTÉLÉ, il est connu pour s’être plusieurs fois engagé contre la direction du groupe détenu par Vincent Bolloré, au point de prendre la direction de la Société des rédacteurs de CNews.

Interrogé par Le Figaro au sujet de son avenir dans le monde de la politique, l’homme n’écarte pas l’idée de lui-même s’engager en tant qu’élu, même s’il admet ne pas avoir encore réfléchi à la question. « Je suis extrêmement concentré sur la nouvelle tâche qui m’attend, car il s’agit d’un immense défi que je veux relever avec enthousiasme. L’idée d’une éventuelle candidature fera peut-être son chemin plus tard, mais cela suppose d’abord de réussir cette première mission », finit-il par conclure.

À voir également sur Le HuffPost :

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

Lire aussi