Publicité

Lizzo accusée de harcèlement sexuel : Beyoncé prend une décision radicale

Depuis le 1er août, Lizzo est visée par trois plaintes déposées par ses danseuses. Elle est accusée de harcèlement sexuel, racial, religieux et de discrimination physique.

Depuis le 1er août, Lizzo est visée par trois plaintes déposées par ses danseuses. Elle est accusée de harcèlement sexuel, racial, religieux et de discrimination physique.

Lizzo est au cœur d’un scandale. Ce mardi 1er août, trois de ses danseuses ont déposé une plainte à son encontre pour harcèlement sexuel, racial, religieux, ainsi que pour body shaming. Une plainte qui vise également Shirlene Quigley, la cheffe de la troupe de danse de la star. Arianna Davis, Crystal Williams et Noelle Rodriguez affirment que Lizzo les soumettait à un environnement de travail toxique et hostile. L’artiste n’aurait pas toléré qu’une de ses danseuses ait pris du poids et l’aurait humiliée en public. Des accusations de harcèlement sexuel et religieux sont aussi relatées par les trois danseuses qui ont depuis démissionné. Ariana Davis rapporte notamment qu’elle avait été forcée de toucher les femmes nues qui travaillaient dans un club de strip-tease à Amsterdam. La chanteuse n’a, pour l’heure, pas commenté ces accusations.

Lizzo, ignorée par Beyoncé

Suite à ces accusations, Beyoncé a décidé de se tenir à l’écart en prenant une grande décision. Alors qu’elle était en concert à Boston dans le cadre de sa tournée « Renaissance World Tour », ce mardi 1er août, la chanteuse a omis de saluer Lizzo, comme elle le faisait habituellement, lors de son interprétation du titre « Break My Soul (Queen’s Remix) ». Dans cette chanson célébrant les femmes noires dans l’industrie du divertissement, le nom de Lizzo figure dans les paroles aux côtés d’autres artistes comme Nina Simon, Lauryn Hill ou encore Nicki...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

VIDÉO - La Minute de Beyoncé

A lire aussi