Lizeroux, Clarey, Brady, Le Cam : les "vieux" sont l'avenir du sport

·1 min de lecture

Le skieur français Julien Lizeroux a disputé sa dernière course ce mardi à Schladming, pendant que sa compagne Tessa Worley remportait le Géant de Kronplatz. Il prend sa retraite à 41 ans. Les sportifs quarantenaires sont nombreux aujourd’hui. Pour Virginie Phulpin, les "vieux" sont l’avenir du sport.  

C’est quoi, être vieux, quand on est un sportif ? Au début des années 2000, on s’extasiait presque quand les sportifs poursuivaient leur carrière après 30 ans. Virginie Phulpin a retrouvé pas mal d’articles de presse qui se demandaient quel était le secret de la longévité des trentenaires. En gros, on restait sur deux exemples immuables, Jeannie Longo et Jimmy Connors, pour illustrer la légende des sportifs qui durent.

Mais aujourd’hui, les quarantenaires au plus haut niveau sont légion. Regardez ce qui s’est passé le week-end dernier. Le skieur français Johan Clarey est devenu le premier quarantenaire à monter sur un podium de coupe du monde, et le footballeur américain Tom Brady s’est qualifié pour le 7e Superbowl de sa carrière à 43 ans. Et puis les joueuses et joueurs de tennis qui se retrouvent sur la route de Serena Williams ou de Roger Federer ne se demandent pas quel est l’âge du capitaine, ils espèrent juste grappiller quelques jeux.

On vit plus longtemps, on est aussi sportif de haut niveau plus longtemps. Il faut dire que l’hygiène de vie a bien changé depuis les années 80 où les footballeurs anglais arrosaient de bière leurs pizzas riches en mauvaises calories dans...


Lire la suite sur Europe1