Le livreur refuse des commandes casher, des restaurateurs portent plainte

Source AFP
·1 min de lecture
Une plainte a aussi été déposée contre la société Deliveroo, au nom du consistoire israélite du Bas-Rhin et du Bureau national de vigilance contre l'antisémitisme (BNVCA)

À Strasbourg, deux restaurateurs juifs ont déposé une plainte, après qu’un livreur a refusé de transporter leurs commandes et tenu des propos antisémites.

L'antisémitisme jusque dans les commandes en livraison ? C'est ce que suspectent plusieurs restaurateurs juifs installés à Strasbourg, dans le Bas-Rhin. Deux d'entre eux ont déposé une plainte après qu'un livreur, au moins, de l'entreprise Deliveroo a refusé de prendre en charge leurs commandes, selon plusieurs sources concordantes. L'individu aurait également tenu des propos antisémites. Une source policière a précisé à l'Agence France-Presse que « deux plaintes ont été déposées le 7 janvier au soir par deux restaurateurs », auprès du commissariat central de police de la ville. Ils s'étaient vu refuser leur livraison. « L'enquête est en cours pour identifier le mis en cause », a également précisé le parquet de la ville.

Dans ces deux restaurants strasbourgeois casher, « c'est un peu la même scène qui est décrite par les restaurateurs : ils préparent la commande et le livreur demande : ‘C'est quoi, votre spécialité ?’ Le restaurateur répond : ‘Ce sont des spécialités israéliennes’, et le livreur dit alors : ‘Ah ben, non, je ne livre pas aux juifs’ et annule la livraison », a relaté à l'Agence France-Presse Me Raphaël Nisand.

Deliveroo également visée

L'avocat a également porté plainte dimanche, à la fois contre le ou les livreurs, mais aussi contre la société Deliveroo, au nom du consistoire israélite du Bas-Rhin et du Bureau national de vigilance contre l'antisémitisme (BNVCA). « Le consistoire israélite du Bas-Rhin considère qu'il est intolérable que des l [...]

Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :