Livreur agressé à Cergy: l'auteur présumé des coups et insultes racistes interpellé

·1 min de lecture
Des policiers devant le restaurant ciblé à Cergy, ce lundi 31 mai. - BFM Paris
Des policiers devant le restaurant ciblé à Cergy, ce lundi 31 mai. - BFM Paris

L'homme suspecté d'être l'auteur d'une agression dimanche à Cergy-Pontoise à l'encontre d'un livreur d'Uber Eats a été interpellé vers 12h45 dans le Xe arrondissement de Paris ce mardi, a appris BFMTV confirmant une information du Parisien. Selon une source proche de l'enquête, le suspect était suivi par les policiers grâce à la géolocalisation de son téléphone portable.

Le ministre de l'Intérieur a salué la "réaction rapide" des forces de l'ordre et a rappelé que "le racisme ne doit jamais rester impuni".

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Selon nos informations, le suspect, âgé de 24 ans, est déjà défavorablement connu des services de police et de justice. Il compte une vingtaine de mentions à son casier judiciaire, notamment pour des faits de trafic de stupéfiants, vols, extorsions et violences.

Plusieurs plaintes déposées

Les enquêteurs le soupçonnent d'être l'homme qui apparaît, à visage découvert, sur la vidéo d'une riveraine, enregistrée dimanche soir, dans laquelle il frappe un livreur d'Uber Eats et profère des menaces et injures racistes. Il y déclare notamment: "Espèce de négresse, espèce de sale noire (...), pendant 800 ans on vous a vendus comme du bétail".

Le livreur frappé présentait "plusieurs plaies" et a été pris en charge par les pompiers. Ce mardi, il se dit "soulagé que son agresseur soit interpellé aussi rapidement". Il a déposé plainte pour "violences volontaires avec la circonstance aggravante de racisme" et "apologie de l'esclavage". L'autrice de la vidéo, qui a elle aussi été visée par des injures racistes, a également engagé une procédure pour "injures publiques à caractère raciste" et "menaces de mort réitérées", notamment. Idem pour le gérant du restaurant devant lequel les faits se sont déroulés.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles