Le livret A passe à 3 %, mais pour le pouvoir d’achat, ça ne changera rien

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

ÉCONOMIE - On atteint des records, mais cela ne va rien changer. Désolé. À partir du 1er février, le livret A sera mieux rémunéré, passant de 2 à 3 %, une information confirmée vendredi 13 janvier par le ministre de l’Économie Bruno le Maire. Ce qui signifie que le placement préféré des Français va retrouver des sommets qu’il n’avait plus atteint depuis la fin de la décennie 2000.

Sauf qu’avec une inflation qui s’est établie à 5,2 % en 2022, le prix des biens de consommation et des services grimpe beaucoup plus vite que la rémunération du livret, comme on vous l’explique dans notre vidéo en tête d’article. Une situation qui explique pourquoi le taux du livret A est déjà passé de 1 à 2 % en août, et qu’il augmente de nouveau cet hiver, sans que cela évite aux Français une perte de pouvoir d’achat. Tout ce que cela signifie, c’est que les 80 % de nos concitoyens qui sont à la tête d’un tel placement vont perdre moins d’argent que s’ils avaient gardé leurs économies sous leur matelas.

Et même si l’on se projette à 2023, où les économistes anticipent un recul du niveau d’inflation, celle-ci devrait rester supérieure au taux du placement, même relevé. Ce qui fait du passage à 3 % une excellente nouvelle qui n’a finalement rien d’un cadeau.

À voir également sur le HuffPost :

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Lire aussi