Livres : "Prisonnier de mon corps", "le message d'amour et d'espoir" de David Ledun contre la maladie de Charcot

franceinfo
·1 min de lecture

David Ledun apprend en juillet 2016 qu’il est porteur de la maladie de Charcot, une pathologie neuromusculaire progressive qui se traduit par une paralysie progressive des muscles de la parole, de la déglutition, des membres... L’espérance de vie est courte : deux à cinq ans.

Sa famille s'est soudée autour de son père pour “transmettre un message d’espoir”. “On a décidé de se battre, de transformer cette triste nouvelle en force”, affirme sur franceinfo mardi 15 décembre Simon Ledun, un de ses trois fils.

Attirer l'attention sur la maladie de Charcot

La famille Ledun vaut aussi attirer l’attention sur cette maladie rare et incurable. “On ne sait vraiment rien sur cette maladie. Le physicien Stephen Hawking l’a eue aussi et c’est grâce à sa machine que mon père a pu écrire son livre Prisonnier de mon corps (Editions Amphora). Cette maladie est encore méconnue. Mon père l’a eue à 46 ans alors qu’il était en pleine forme. Ce n’est pas normal. On veut essayer de faire bouger les choses”, explique son fils.

"Avec ce livre, il a pu nous faire passer beaucoup de messages qu’il avait du mal à nous dire car il est très fier et ne dit pas souvent ce qu’il pense. C’est un vrai message d’amour à sa famille", conclut Simon Ledun.

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi