Livre de Woodward sur Trump : plus d’un million d'exemplaires vendus en une semaine

Le Parisien avec AFP
Le livre «Fear», de Bob Woodward, en rayon en Californie

Une dixième impression de l’ouvrage a été demandée. Ses droits ont été vendus dans 24 pays.


Un énorme succès d’édition. L'ouvrage du journaliste d'investigation américain Bob Woodward sur la présidence Trump, «Fear», s'est déjà vendu à plus de 1,1 million d'exemplaires en une semaine. Il s’agit du meilleur démarrage jamais enregistré par l'éditeur Simon and Schuster. Ce chiffre comprend les ventes de livres imprimés, livres audio et livres numériques, a précisé la maison d'édition, filiale du groupe de médias CBS.

Pour le seul 11 septembre, jour de la sortie de ce récit qui brosse un tableau apocalyptique de la Maison Blanche à l'ère Trump, «Fear» s'est écoulé à 900 000 exemplaires. L'éditeur a annoncé qu'il a commandé une dixième impression du livre, ce qui portera le nombre de copies imprimées à 1,2 million.

L’ouvrage est déjà disponible au Canada, en Australie, au Royaume-Uni et en Inde, publié directement dans tous ces pays par Simon and Schuster, qui a vendu les droits du livre dans 24 autres pays.

Trump dénonce une «escroquerie» et une «plaisanterie»

Donald Trump a cherché à discréditer à de nombreuses reprises ce nouveau livre de Bob Woodward, journaliste célèbre pour ses révélations dans l'affaire du Watergate, qui avaient entraîné la démission du président Richard Nixon en 1974. «Une escroquerie», «du n'importe quoi», «une plaisanterie» : le président a multiplié les qualificatifs méprisants à l'endroit de l'ouvrage, critiquant notamment l'emploi de sources anonymes.

Le livre du journaliste du «Washington Post» a fait mieux que «Le Feu et la fureur» de Michael Wolff, également consacré à l'administration Trump, jusqu'ici la référence cette année avec plus d'un million de copies vendues la première semaine.

Depuis le début de l'année, les succès d'édition se multiplient pour les récits et essais qui évoquent de près ou de loin Donald Trump. «Le Feu et la fureur» a ouvert le bal, (...)

Lire la suite sur LeParisien.fr

Nucléaire : Washington se dit prêt à négocier «immédiatement» avec la Corée du Nord
Stormy Daniels a-t-elle le droit de décrire les parties intimes de Donald Trump ?
Zone démilitarisée : les Syriens de la province d’Idlib reprennent espoir
Cour suprême : l’accusatrice du juge Kavanaugh exige une enquête du FBI
Birmanie : sept ans de prison pour avoir critiqué Aung San Suu Kyi