Livre : Renaud Van Ruymbeke, le juge des affaires Kerviel, Cahuzac et Boulin, sort de son silence

Renaud Van Ruymbeke a passé 40 ans à lutter contre la corruption et les scandales d'État. Renaud Van Ruymbeke, c'est une silhouette longiligne et une moustache intemporelle. La multinationale Elf, l'ex-ministre Jérôme Cahuzac ou encore l'ancien président Nicolas Sarkozy : toutes ces affaires sensibles sont passées entre les mains du juge d'instruction, qui a décidé de se confier dans un livre, Mémoires d'un juge trop indépendant (Ed. Tallandier). L'affaire Robert Boulin L'affaire Robert Boulin a été son premier "gros dossier". Ce ministre de Valery-Giscard-d'Estaing a été retrouvé mort dans un étang en octobre 1979. C'est une énigme de la Ve République et l'enquête est toujours en cours. Robert Boulin laisse une lettre posthume où il dénonce un juge "haineux". Ce juge, c'est Renaud Van Ruymbeke, chargé, à l'époque, d'une enquête sur un scandale immobilier où apparaît Robert Boulin. "Quand j'ai découvert la lettre, c'était un coup de massue. Moi, j'ai toujours eu la conviction, à tort ou à raison, qu'il s'est donné la mort", confie Renaud Van Ruymbeke.