"Le livre est un produit de première nécessité" : le coup de gueule d'Olivier Nora et Alexandre Jardin