"Le livre noir de la mode" : enquête sur les abus derrière l'étiquette

·1 min de lecture

Derrière la mode qui fait tant rêver se cachent le travail des enfants, la discrimination, les abus et le harcèlement des patrons d'usines, les bas salaires, la mise en danger des travailleurs comme des consommateurs ou encore les dégradations environnementales, dénonce Audrey Millet dans " Le livre noir de la mode ". Le tableau est-il vraiment si sombre ? Enquête.

Sur les portants d'une boutique ou sur un site de vente en ligne, les vêtements, chaussures et accessoires se succèdent. Robes à fleurs, tee-shirts colorés, lunettes de soleil dignes des stars… Chacun peut y trouver son bonheur. Et pour des prix défiants toute concurrence. Aujourd'hui, la mode est omniprésente, au point proposer, par le biais de la fast fashion, de nouvelles collections à un rythme effréné, démodant celle sortie la veille.Dans son ouvrage Le livre noir de la mode (Les Peregrines) l'historienne et enseignante-chercheuse Audrey Millet décrit une industrie où les créations sont destinées à être consommées et rapidement remplacées. Mais derrière les tenues tendances et accessibles se cache une réalité plus sombre, faite de surconsommation, de pollution et d'abus divers. Une enquête sur ce qui se cache derrière l'étiquette.Divertissement pour les massesLe 5 avril, la marque SheIn se hissait parmi les sujets en tendance sur Twitter. Avec, à l'appui, des photos de clients arborant des tenues de la marque, des captures d'écran de commandes de dizaines d'articles, des déclarations énamourées… Avec...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Plus de 90% des journalistes de "20 Minutes" en grève, opposés aux suppressions de postes

Motion de défiance contre la direction de 20 Minutes : "On va droit dans le mur"

20 départements sous "surveillance renforcée", pas de mesures immédiates : les annonces de Castex

"Un pull à 20 euros, c’est ce que je mange en une semaine" : ce que coûte le Covid aux Français

"Je ne supporte plus les écrans, je veux rencontrer les gens en vrai" : c'est quoi, avoir 20 ans, en 2020 ?