Livre francophone : une réalité contrastée

·1 min de lecture
95 % des revenus provenant des livres en français qui sont publiés dans le monde sont concentrés en France (85 %) et en Amérique du Nord.
95 % des revenus provenant des livres en français qui sont publiés dans le monde sont concentrés en France (85 %) et en Amérique du Nord.

Parmi les piliers du patrimoine culturel qui unit la francophonie, le livre en langue française a construit son identité sur les multiples facettes linguistiques, éducatives, politiques ou encore économiques des pays francophones. Une richesse unique pour un bien de premier plan dans le paysage culturel.

Son marché est estimé à un peu plus de 5 milliards d?euros issus des ventes de livres, soit près de 5 % des ventes de livres dans le monde en 2020. La France concentrait à elle seule 85 % du marché francophone, suivant ensuite le Canada (Québec), la Belgique, la Côte d?Ivoire, la Suisse, le Cameroun, le Sénégal et le Maroc. Malgré ce déséquilibre structurel, les talents émergent de toute la Francophonie, portés par une grande qualité des professionnels du secteur, sur toute la chaîne, généralement soutenus par des pouvoirs publics passionnés, qui agissent à la hauteur de leurs moyens.

Le secteur fait néanmoins face à des problématiques constantes de piratage, à l?hétérogénéité des cadres institutionnels nationaux, aux transformations numériques qui réinventent la diffusion des ouvrages ou encore tout récemment aux impacts significatifs de la pandémie mondiale. Pas seulement culturel ou éducatif, le livre en langue française est un véritable moteur qui se situe à la croisée de nombreux enjeux socio-économiques de nos quotidiens.

À LIRE AUSSIFrancophonie : l?Afrique dans six décennies d?une patiente construction

Autour des problématiques du livre en langue franç [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles