Livre : Elon Musk à la conquête de Mars, et du cerveau humain

Edition Alisio

Le livre "Enquête sur Elon Musk, l'homme qui défie la science" (éditions Alisio sciences) sort ce 9 juin 2022 dans les librairies. Fourmillant d’éclairages techniques et scientifiques, l'ouvrage de notre collègue Olivier Lascar décortique un à un les projets du patron de SpaceX, Tesla et Neuralink. S’ils paraissent aussi fous les uns que les autres, desservis par la personnalité de l’entrepreneur, on aurait tort de ne pas les prendre au sérieux.

Le personnage est clivant, ses rodomontades sur Twitter l’apparentent à un Donald Trump de la high tech, il semble parfois raconter et il n’a pas beaucoup aimé la et son portrait sarcastique d’un petit monde imbu de lui-même. A dessein ou non, ce numéro de clown est ce qui retient le plus souvent l’attention chez Elon Musk. Il « fait le show ». Du pain béni pour les médias et le grand public, captivés par ses commentaires à l’emporte-pièce sur le bitcoin ou son émoticon « excrément » adressé au PDG de Twitter Parag Agarwal. Avec pour conséquence de laisser dans un genre de flou artistique les projets que cet entrepreneur sud-africain né à Pretoria en 1971, devenu citoyen américain en 2002, mène dans le secteur spatial et automobile, dans l’Internet par satellite et les interfaces cerveau-machine.

Tout le monde a entendu parler de ou de la constellation Starlink, des voitures électriques Tesla et, éventuellement, d’un implant cérébral appelé Neuralink. Mais concrètement, qu’est-ce que c’est ? Comment ces projets changent-ils la donne dans leurs domaines respectifs ? Quelles en est même la valeur scientifique ? C’est cette matière qu’Olivier Lascar, rédacteur en chef du pôle numérique de Sciences et Avenir, a décidé d’explorer.

Le fonctionnement des "gigafactories" Tesla

Son livre Enquête sur Elon Musk, l’homme qui défie la science n’est donc pas une biographie ni une enquête sur les coulisses de Tesla ou SpaceX, encore moins un livre de révélations sulfureuses. C’est une analyse de la manière dont Elon Musk mène ses projets, opère ses choix techniques et se démarque, notamment dans le spatial, des façons de faire habituelles. L’exposé est loin d’être superficiel. Cela va de la conception des lanceurs Falcon au système de propulsion et au revêtement d’acier (plutôt qu’en aluminium) de la fusée Starship, en passant par le fonctionnement des « gigafactories » Tesla.

Nombre d’experts sollicités par l’auteur posent leur regard, émerveillé, distant sinon agacé, sur les l[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles