"Pour moi le livre est un bien essentiel" : Riad Sattouf raconte dans "L'Arabe du futur 5" comment les livres et les profs l'ont sauvé du "crime du père"

Laurence Houot
·1 min de lecture

Riad Sattouf et sa maison d'édition Allary ont décidé de maintenir la sortie du très attendu cinquième tome de L'Arabe du futur. Le livre est disponible à partir du 5 novembre dans les librairies via le "click and collect". Riad Sattouf, qui devait présenter ce nouvel épisode de son autobiographie en bande dessinée en live dans les cinémas Pathé, le mercredi 4 novembre, a finalement présenté son livre en direct sur les réseaux sociaux.

Dans le nouvel opus de cette série phénomène vendue à 2 millions d'exemplaires en France depuis la sortie du premier tome en 2014, Riad Sattouf nous raconte la période adolescente, de 1992 à 1994. On était restés à la fin du tome 4 avec la révélation d'un événement dramatique pour la famille du jeune Riad. Dans le tome 5, le dessinateur raconte les conséquences de ce qu'il préfère appeler "le crime du père" ou "l'événement traumatisant", pour ne pas "divulgacher" l'intrigue pleine de rebondissements de ce nouvel épisode.

Ce que l'on peut dire, c'est que le jeune Riad est cette fois entré à fond dans l'adolescence. Travaillé par des préoccupations bien de son âge, comme les filles et les bouleversements qui s'opèrent dans son corps et dans sa tête, il doit aussi faire face à des questionnements sur son identité de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi