Livraison de colis : attention à cette nouvelle arnaque

·1 min de lecture

Une nouvelle arnaque au colis s'infiltre dans les boîtes mails : les victimes doivent régler une petite somme pour débloquer la livraison d'un colis... qui n'existe pas.

Le phishing n’en finit pas de se réinventer pour faire toujours plus de victimes. L’arnaque désormais bien connue de l’hameçonnage aux faux colis connaît désormais une nouvelle déclinaison, repérée par nos confrères de Numerama. Les escrocs contactent désormais leurs victimes en se faisant passer pour une société de livraison – La Poste, UPS ou Colissimo, par exemple – et leur font savoir qu’un colis leur étant destiné est bloqué en cours d’acheminement. Pour débloquer la situation, rien de plus simple : envoyer un ou deux euros.

En quoi cette faible de somme d’argent pourrait-elle permettre de relancer l’acheminement dudit colis ? Les arnaqueurs à la tête de cette nouvelle manigance prétendent généralement des "frais de reprogrammation" de la livraison. Cette somme doit être versée "sous 24 heures" précisent les malfaiteurs, créant de ce fait un sentiment d’urgence pour que leurs victimes mettent la main au portefeuille rapidement. Sans cet euro versé, les destinataires de ces faux colis risquent de ne jamais pouvoir les recevoir, font-ils valoir.

>> A lire aussi - Arnaque bancaire : encore une décision défavorable aux victimes de phishing

Le phishing - de plus ou moins bonne qualité - explose

Comme Numerama l’indique, les ficelles de ce scénario d’arnaque sont grosses. Le numéro de suivi du colis change lorsque l’on clique sur le formulaire visant à régler la somme demandée, et l’internaute se retrouve même, par la suite, sur une page qui n’a plus rien à avoir avec une quelconque société de livraison. La victime atterrit en effet (...)

Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Risque de présence de bouts de verre : Intermarché rappelle du pain de mie
Pourquoi les McDonald’s britanniques sont-ils en rupture de stock de milkshake ?
Twitter condamné à révéler qui se cache derrière un faux compte LREM
Espace : nouveau revers pour la Russie, contrainte de reporter une mission lunaire !
La HAS recommande une troisième dose de vaccin Covid-19 aux seniors et personnes fragiles

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles